Bienvenue sur le Forum de l'UNAFTC

Union Nationale des Associations de Familles de Traumatisés Crâniens
Nous sommes le Sam Mai 26, 2018 6:18 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: Mer Fév 28, 2018 5:48 pm 
Hors ligne

Inscription: Jeu Oct 19, 2017 1:30 pm
Messages: 2
Bonjour,
Mon mari est tombé d'un échafaudage le 02 juin 2017,transporté à purpan, on lui a fait une craniectomie de sauvetage. Après plusieurs soins à ce jour il a d 'énormes problèmes de vision , dort beaucoup et ne prends plus d'initiative. Le plus ennuyant pour lui est sa perte de vision, ne peut plus lire, écrire, conduire, travailler de ses mains , il était très manuel.
Quelqu'un a t'il eu le même problème, je suis sa femme atteinte de la sclérose en plaques, c'est très difficile pour moi, je dois gérer tout son quotidien.
Merci de vos réponses


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Mar 01, 2018 9:18 am 
Hors ligne
Administrateur

Inscription: Lun Oct 30, 2006 9:52 am
Messages: 953
Localisation: (92)
Bonjour Tulipe !
Malheureusement, je ne sais pas trop comment vous aider !
Mais je peux faire quelques recherches (sur internet et auprès de mon aftc, assoc des familles de traumatisés craniens et cérébrolésés) ...
Je vais essayer de vous aider, sensible à votre demande et à l'évocation de Purpan, où je suis moi aussi passé (il y a fort longtemps) ; j'y étais resté presque 2 mois (dont un dans le coma)
...
Alors je trouve ceci :
Un article en provenance du Québec : Les commotions cérébrales et la vision - généralités
Document PDF de 7 pages sous https://www.aoqnet.qc.ca/wp-content/upl ... vision.pdf

Un autre article sur : "le système visuel et les commotions cérébrales"
extrait : Soixante-sept pourcent des connexions neuronales dans le cerveau sont impliquées dans les processus de la vision. Selon le Dr Lagacé, optométriste spécialisé en rééducation visuelle, cela expliquerait pourquoi 90% des individus ayant subi un traumatisme crânien léger auront des problèmes de vision à un moment ou un autre de leur récupération.
http://institutcommotions.com/systeme-v ... erebrales/

Enfin, un article intéressant et bien documenté sur "Syndrome visuel post-traumatique, syndrome de déviation de la ligne médiane"

Le traumatisme cranien provoque des déficits sensoriels, parmi lesquels des troubles de la vue : diplopie (vision double), réduction du champ de vision, baisse de l'acuité visuelle.
Syndrome visuel post-traumatique, syndrome de déviation de la ligne médiane
Suite à un événement neurologique comme un traumatisme crânien, il a été noté par les cliniciens que les personnes vont fréquemment se plaindre de problèmes visuels tels que voir les objets qui se déplacent alors qu’ils savent qu’ils sont immobiles, voir des mots qui s’entremêlent; et de vivre un flou intermittent. Des symptômes plus intéressants sont parfois signalés, notamment essayer de marcher sur un sol qui semble incliné et des difficultés importantes avec l’équilibre et l’orientation spatiale surtout quand ils sont dans des environnements avec de nombreuses personnes en mouvement.
Ce type de symptômes n’est pas rare. Souvent, les personnes qui rapportent ces symptômes aux professionnels de soins oculovisuels (optométristes et ophtalmologistes) se font dire que leurs problèmes ne sont pas à cause de leurs yeux et que leurs yeux semblent être en bonne santé. Ce qui est souvent négligé est la dysfonction du processus visuel provoquant l’un des deux syndromes: syndrome visuel post-traumatique (Post Trauma Vision Syndrome ou PTVS) et/ou le syndrome de déviation de la ligne médiane (Visual Midline Shift Syndrome ou VMSS).
Une recherche récente a documenté le PTVS en utilisant les potentiels évoqués visuels (PEV) [3,4]. Cette documentation conclut que le processus visuel ambiant (système dorsal ou magnocellulaire) devient souvent dysfonctionnel après un événement neurologique tel qu’un traumatisme crânien ou un AVC. Ces personnes peuvent souvent avoir des symptômes visuels qui sont liés à une dysfonction entre l’une des deux voies visuelles: voie dorsale (occipito-pariétale ou vision ambiante ou la voie du «où») et voie ventrale (occipitotemporale ou voie focale ou la voie du «quoi»). Ces deux systèmes sont responsables de notre capacité à nous organiser dans l’espace pour l’équilibre et le mouvement, ainsi que de focaliser sur les détails comme la recherche d’un feu de circulation.
Le PTVS résulte quand il y a une dysfonction entre le processus dorsal et ventral qui fait en sorte que la personne insiste trop sur les détails. Essentiellement, les individus ayant un PTVS commencent à regarder des paragraphes comme des lettres isolées sur une page et ont une grande difficulté à organiser leur capacité de lecture. On a constaté aussi que l’utilisation de prismes et d’une occlusion binasale [5,6] peuvent effectivement démontrer une amélioration fonctionnelle, ceci étant également documenté par des études sur les ondes cérébrales et l’augmentation de l’amplitude (comme monter le volume d’une radio).

Le syndrome de déviation de la médiane visuelle résulte également d’une dysfonction du processus visuel dorsal. Il est causé par des distorsions du système spatial provoquant l’individu à mal percevoir sa position dans l’environnement spatial. Cela provoque un changement dans leur concept de leur ligne médiane visuelle perçue. Cela va causer souvent à la personne de se pencher d’un côté, vers l’avant ou vers l’arrière. Cela peut se produire fréquemment chez des personnes qui ont eu une hémiparésie (paralysie d’un côté suivant un TCC ou un AVC). En utilisant des prismes conjugués spécialement conçus, la ligne médiane est décalée à une position plus centrée permettant ainsi aux personnes de commencer fréquemment à porter leur poids sur leur côté affecté. Cela fonctionne très efficacement en conjonction avec l’ergothérapie pour tenter de réhabiliter le port du poids pour la marche.

Les symptômes du syndrome du décalage de la ligne médiane visuelle peuvent inclure:
• vertiges ou nausées
• désorientation spatiale
• se diriger toujours vers la droite ou vers la gauche le long d’un couloir
• problèmes de locomotion ou de posture comme se pencher en arrière sur les talons, vers l’avant, ou d’un côté lors marche, que ce soit debout ou assis dans un fauteuil
• perception inégale de la chaussée (inclinée ou étirée d’un
côté ou d’un autre)
• difficultés neuromotrices associées à l’équilibre, la coordination et la posture
La rééducation visuelle peut être très efficace dans le rétablissement de la fonction visuelle normale après une commotion cérébrale ou une blessure.
Heureusement, de nombreux problèmes visuels après une commotion cérébrale pourront se résoudre avec le repos et permettre au cerveau de guérir. Par contre, il subsiste de nombreux problèmes même après des années, surtout en ce qui concerne la localisation spatiale. La rééducation visuelle, appelée aussi la réhabilitation neuro-optométrique, peut être très efficace dans les cas où des symptômes visuels persistent, même lorsque d’autres symptômes tels que les vertiges ou les troubles de l’équilibre sont résolus.

Article complet sous : https://jplagaceopto.wordpress.com/2015 ... -vision-2/

Bonne lecture !
Je reste à votre disposition !
Charles


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com