Bienvenue sur le Forum de l'UNAFTC

Union Nationale des Associations de Familles de Traumatisés Crâniens
Nous sommes le Mer Oct 17, 2018 8:26 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Scolarisation des (jeunes) TC
MessagePosté: Ven Juin 04, 2010 9:49 am 
Hors ligne
Membre actif

Inscription: Mer Mai 12, 2010 1:55 pm
Messages: 65
Bonjour,
dernièrement le SAPAD a supprimé l'aide pédagogique à ma fille faute de moyens financiers.
Cela fait 6 semaines que Sarah a repris sa scolarité et j'avoue que les séquelles de son accident se font sentir: fatigue, manque de concentration, perte de mémoire,irritabilité,décroche complètement, j'en passe....vous voyez ce que je veux dire.
Sachant que les professeurs veulent que Sarah passe en cinquième à la rentrée prochaine, avec notre accord mais avec une scolarité à mi temps, que va t'il advenir si en cours d'année , l'aide pédagogique est supprimée.(sachant que ces 6 heures de sapad rentre dan son mi temps) et que nous ne souhaitons rien rajouter pour ne pas la fatiguer.
Mère TC m'avait parlé d'un PPS. J'ai envoyé un courrier à l'enseignant référent mais pour l'instant pas de réponses.
J'attends aussi unappel téléphonique de l'assistante sociale du sessad.
Dans quelle mesure le collège est en doit daccepter un PPS?
doit il tout mettre en oeuvre pour soutenir la scolarité d'un enfant handicapé?
Pourquoi les enseignants ne sont ils pas au courant de l'handicap invisible?
Merci de vos réponses.
Je ne voudrai pas que mon enfant se sente rejettée!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Juin 04, 2010 11:47 am 
Hors ligne
Administrateur

Inscription: Lun Oct 30, 2006 9:52 am
Messages: 956
Localisation: (92)
Bonjour Val. !
je lis votre message et vos nombreuses questions : j'aimerais pouvoir vous aider de façon précise, mais je ne connais malheureusement pas suffisamment ces points "PPS" (Projet Personnalisé de Scolarisation).
En cherchant rapidement sur internet, j'ai trouvé :
1- Le projet personnel de scolarisation - PPS ; http://www.ia93.ac-creteil.fr/spip/spip.php?article1258
2- Coopération des établissements scolaires et médico-sociaux : PPS, PIA, Unites pédagogiques ; http://www.pluriel-formation-recherche. ... iques.html

Je ne pourrai vous dire si l'établissement DOIT accepter (ou non) l'enfant handicapé ; ni si il a obligation de moyens ("tout mettre en oeuvre" !). Par contre, une chose est certaine : le Handicap Invisible (et les troubles cognitifs) reste très mal connu !
Ce matin, j'ai reçu un document, élaboré par un Groupe de Travail National, à l'initiative du délégué interministériel aux Personnes Handicapées ; je vous en cite le début :
La loi reconnaît, pour la première fois, la spécificité du handicap cognitif. À côté des fonctions mentales et psychiques en particulier, la loi met en exergue l’existence de troubles des fonctions cognitives.
Souvent méconnu ou jugé mineur, le handicap cognitif peut pourtant, en l’absence de réponses adaptées, avoir des conséquences majeures sur la vie des personnes, en termes de limitation d’activité et de restriction de participation sociale. Il est donc indispensable de le reconnaître pour comprendre le processus de handicap, et agir en vue de le réduire. En effet de nombreuses difficultés présentées par ces enfants ou ces adultes atteints de troubles cognitifs peuvent être réduites par des apprentissages spécifiques, une éducation structurée, des scénarios sociaux adaptés, et un accompagnement par une personne référente.

Je reste à votre disposition pour vous faire parvenir le texte en entier ; si vous le souhaitez, demandez le moi en MP (ou peut-être pouvez-vous le récupérer sur internet ) !
A votre disposition,
Charles :wink:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Juin 04, 2010 7:19 pm 
Hors ligne
Membre actif

Inscription: Lun Nov 06, 2006 11:08 am
Messages: 241
Localisation: 92
Il est en effet necessaire de préparer la prochaine année scolaire de votre fille.
Il est souvent necessaire pour les jeunes de faire une année de reentrainement ou de remise à niveau car le coma provoque des "trous" dans les connaissances !!!
cf les actes de l'INSHEA journée sur la scolarisation des jeunes TC que je crois vous vous etes procurés...
Cette année a souvent lieu dans un établissement "Santé des étudiants de France".
Il est évident que si il y a retour rapidement en mmilieu ordinaire de la meme manière il faut consolider les acquis avant de passer en classe supérieure ! On peut raisonner autrement et dire passage en 5 ieme en envisageant de refaire cette classe. Mais Sarah ne risque-t-elle pas de mal vivre de ne pas pouvoir "suivre" ?
Revenons sur le PPS : quand vous parlez de scolarité à mi-temps c'est un aménagement de scolarité pour y introduire les reeducations :orthophonie, kiné etc...
C'est effectivement l'enseignant référent qui doit s'en occuper avec l'équipe enseignante et le médical;
A ce que je comprends il n'y aurait plus d'intervention du SAPPAD pour les reeduc et les heures de soutien (heures individuelles). Le PPS doit etre soumis à la MDPH pour approbation. Je vous renvoie vers le site : www.sais92.fr
Bien que local ce site donne toute les infos sur la scolarité des enfants handicapés
Je crois qu'il est necessaire d'interroger l'équipe médicale qui suit votre fille !!
L'équipe enseignante actuelle de bonne foi ne peut se prononcer seule sur le passage en 5 ième car elle se base sur les resultats et le niveau de Sarah avant l'accident...
A-t-elle eu un bilan neuropsychologique à l'hopital ou après si non il est urgent de lui en faire passer un durant l'été cela objectivera le degré de difficulté dans les apprentissages.
Il est difficile pour moi de vous repondre à distance, pardonnez-moi si parfois je ne suis pas tout à fait dans la situation...
Ne pas allez trop vite ! Qu'elle se repose bien pendant les vacances !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Juin 04, 2010 9:57 pm 
Hors ligne
Membre actif

Inscription: Mer Mai 12, 2010 1:55 pm
Messages: 65
Merci Mère TC,
Il y a des fois où je me sens plus fragile que mon enfant.
je vous envoie un MP.
Bon WE à tous


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer Juin 09, 2010 4:10 pm 
Hors ligne
Membre actif

Inscription: Sam Avr 26, 2008 7:43 pm
Messages: 58
Bonjour Val,

Personnellement, je trouve scandaleux de supprimer des moyens financiers, surtout en cours d'année scolaire, ou lorsque la scolarité n'est pas arrivée à son terme !

(coup de gueule personnel, je me permets ! :twisted: )

Ensuite, je ne suis pas certain que les enseignants appréhendent bien la notion d'handicap invisible. Pas facile de faire comprendre aux autres que l'on fatigue après une demi-heure :shock: , que la concentration est en chute libre :shock: , que l'on oublie la première page quand on passe à la deuxième ... :shock: :shock:

Et que notre cerveau fonctionne à vitesse réduite :idea: . Pourtant sans être malheureux, on est juste en décalage par rapport à notre environnement immédiat. Du coup, on décroche souvent.

Evidémment, pour suivre des journées de cours, c'est problématique (!) Je pense donc que votre choix est judicieux, de ne pas trop "charger" votre fille, tout en maintenant une activité (dans le sens actif) intellectuelle forte.

Bon courage :)

Cyclo


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Juin 10, 2010 2:24 pm 
Hors ligne
Membre actif

Inscription: Mer Mai 12, 2010 1:55 pm
Messages: 65
Bonjour à tous,
merci Cyclo pour ton soutien.
Je sais bien que mon enfant veut tout faire pour etre comme avant, mais comme tu le dis si bien son cerveau ne fonctionne plus comme avant et le mot "décalage" est bien trouvé.
J'ai passé quelques coups de fil pour mettre en place un PPS pour la rentrée prochaine, nous verrons bien!
Courage et patience.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer Mar 14, 2012 5:41 pm 
Hors ligne
Administrateur

Inscription: Lun Oct 30, 2006 9:52 am
Messages: 956
Localisation: (92)
Scolarisation des jeunes Traumatisés crâniens
Cinquième journée - vendredi 30 mars 2012
INS HEA 58-60, avenue des Landes 92 150 Suresnes

Cette manifestation s’inscrit dans le prolongement de quatre premières journées d’études (Paris, 2004 et 2006, Suresnes, 2008 et 2010). Elle vise à poursuivre le travail de réflexion et l’élaboration d’outils pour mieux comprendre les conséquences d’un traumatisme crânien, pour mieux concevoir les adaptations pédagogiques et les conditions de scolarisation.

Programme
9h30-13 heures

Ouverture
Françoise Foret, présidente de l’Association de familles de traumatisés crâniens et de cérébro-lésés, Île-de-France/Paris
Philippe Colin-Madan, directeur national des études et de la pédagogie,direction Générale de la FSEF
Modératrice : Marie Ange Lechat, directrice des études, clinique Édouard Rist, fondation santé des étudiants de France
Témoignage de parent sur un parcours scolaire
Mansour Marie-Paule, déléguée départementale des Hauts-de-Seine,
AFTC Île-de-France/Paris
Favoriser la scolarisation : recherches d’enseignants-formateurs
Bataille Christine, Bossard Louis-Marie, Bourgoin Thierry
INS HEA, membres de l’équipe Réselca
(Recherche sur l’éducation et la scolarisation des élèves ayant des lésions cérébrales acquises)
Positionnement de l’enseignant, mouvements psychiques
Bernard Pechberty, professeur, laboratoire éducation et apprentissages
université, Paris Descartes, psychologue clinicien, psychanalyste
Présentation du projet des Choeurs Résilience… suivi d’une prestation
Hugues Reiner, chef d’orchestre assurant la promotion du concept des Choeurs Résilience

14-17 heures
Psychanalyse de l’extrême
Simone Korff-Sausse, psychanalyste, maître de conférences université Paris VII, Denis Diderot
Témoignage : propos sur mon parcours…
Sandrine Didion
Organisations et démarches pédagogiques
Corinne Mommessin, Marie Calonne, enseignantes spécialisées Unité d’enseignement adapté (CMPA, FSEF Seine-et-Marne)
Être là, faire des liens…
Christian Sarralié, maître de conférences, INS HEA


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Mar 16, 2012 9:08 am 
Hors ligne
Membre actif

Inscription: Lun Nov 06, 2006 11:08 am
Messages: 241
Localisation: 92
Je suis toujours étonnée du peu de reaction du forum sur la scolarisation des jeunes cérébro-lésés....
Nous avons organisés à Paris un séminaire en 2010 sur le "Devenir des jeunes ayant présenté une lésion cérébrale dans l'enfance" et la conclusion était que cela impactait très fortement leur insertion dans la vie au delà de la simple scolarisation.
Je vous demande donc de réagir aux infos !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Mar 16, 2012 6:52 pm 
Hors ligne
Membre actif

Inscription: Mer Mai 12, 2010 1:55 pm
Messages: 65
Je suis tout à fait daccord avec vous Mère TC!
Maman d'une enfant ayant des lésions cérébrales suites à un TC sévère, je me bats tout le temps pour expliquer aux enseignants ce que les lésions cérébrales entraînent sur la scolarité et la vie de mon enfant.
Evidemment, je parle des jeunes TC qui réintégrent le milieu scolaire ordinaire souvent accompagné d'une AVS avec un PPS en place:
beaucoup de choses à dire: non respect du PPS! Ignorance des conséquences de la cérébrolésion..donc du handicap invisible!
Pas de médecin scolaire pour assurer une liaison entre l'élève et les professeurs!
Conséquences: frustration de l'élève, épuisement, échec scolaire sans parler de la pression que subit l'entourage familial!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer Mar 21, 2012 10:00 am 
Hors ligne
Administrateur

Inscription: Lun Oct 30, 2006 9:52 am
Messages: 956
Localisation: (92)
Quelques infos supplémentaires :
5e journée d’études de l’option C organisée par l’INS HEA
Scolarisation des jeunes traumatisés crâniens
Vendredi 30 mars 2012 de 9 h 30 à 17 heures
INS HEA - 58/60, avenue des Landes - 92 150 Suresnes

Bulletin d’inscription à envoyer par courrier à
INS HEA - Service Formation continue – 58-60, avenue des Landes – 92 150 Suresnes
Nom : ……………… Prénom :...………………………
Profession : ……………
Établissement ………………………
Adresse postale pour l’attestation de présence :…………..........………………
Téléphone :…………….Mél :…………..
Tarif unique : 20 € – Date limite d’inscription : jeudi 15 mars 2012
Je souhaite prendre mon repas à l’INS HEA (10 €) 
Merci de renvoyer la fiche d’inscription accompagnée d’un chèque de 20 ou 30 € (selon le cas) à l’ordre de l’Agent comptable de l’INS HEA.

pour le Programme : voir message ci-dessus !

et, pour finir :
Pour toute information concernant l’organisation de la journée :
Christian Sarralié, christian.sarralie@ac-versailles.fr
Pour toute information concernant l’inscription :
Dominique Cotten, dominique.cotten@inshea.fr – 01 41 44 38 40


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Avr 30, 2012 5:29 pm 
Hors ligne
Membre actif
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Nov 25, 2006 2:10 pm
Messages: 156
Et encore ! maintenant vous avez, vous les parents et vous les enfants TC, la "chance" (parfois) d'avoir des AVS et des PPS
Quand mon fils a eu son accident, il n'avait pas 10 ans et il n'y avait RIEN pour l'aider. Je me suis battue pendant des mois pour trouver une solution, en vain. Il a repris l'école avec un instituteur formidable de tact, de patience qui a beaucoup fait pour mon fils. Malheureusement, la suite a été catastrophique. Une institutrice (qui était la directrice de l'école) a été, excusez l'expression, une vraie garce qui le faisait pleurer pratiquement tous les jours, mais il devait passer deux mois chez elle pour qu'à la rentrer il puisse entrer en 6ème. Le collège n'a rien arrangé. Certains profs (peut nombreux) faisaient ce qu'ils pouvaient pour l'aider. D'autres n'admettaient pas ses lenteurs et son manque de mémoire (d'après eux, il le faisait exprès :mrgreen: ben voyons!) Certains ont été carrément odieux. Et mon chéri a d'abord fait des fugues, puis des tentatives de suicide pour se terminer par une chute fatale (volontaire ou non, nous ne le saurons jamais). Il y aura bientôt 23 ans : c'était hier


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Mer Mai 02, 2012 9:40 am 
Hors ligne
Membre actif

Inscription: Mer Mai 12, 2010 1:55 pm
Messages: 65
Bonjour Vette,
vous avez raison, les choses ont évolu en 23 ans.
Il existe à ce jour une loi pour la scolarisation des enfants handicapés.
Des PPs et AVS sont en place.
Mais je peux vous dire que dans la pratique , il en est tout autrement.
Je parlerai d'humain, d'empathie, car c'est bien de cela qu'ont besoin nos enfants, de personnes qui veuillent bien faire l'effort de les comprendre.Mai cela n'est pas donné à tout le monde!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven Déc 14, 2012 8:33 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Nov 27, 2012 10:10 pm
Messages: 17
Val. a écrit:
...
Je parlerai d'humain, d'empathie, ... !


"empathie"
Ayant eu un accident assez grave quand j'étais jeune, je confirme que la signification de ce mot semble ignorée par beaucoup, qui préfèrent se rabattre sur d'autre termes du genre "tire-au-flanc",... plus courant dans le langage professoral lorsqu'il décrit les jeunes en état de scolarisation. J'ai fait pratiquement l'ensemble de mon cursus scolaire (de sept ans à à peu près vingt ans) dans le circuit normal.
Ce ne fut pas une partie de plaisir.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com