Bienvenue sur le Forum de l'UNAFTC

Union Nationale des Associations de Familles de Traumatisés Crâniens
Nous sommes le Mer Avr 08, 2020 3:41 pm

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: Dim Jan 31, 2010 12:03 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Nov 04, 2009 5:33 pm
Messages: 11
Localisation: Limoges
J'ai assisté à une conférence-débat-formation sur la réinsertion des TC le 21 janvier.
C'était vraiment très interessant. Plus d'une centaine de personnes étaient venues y assister alors que les organisateurs n'en attendaient que 50!! Bref, un grand "succès", ce qui montre que les choses bougent un peu et que les professionnels s'interessent un peu plus au TC.
Toutes les professions pouvant rencontrer des traumatisés crâniens étaient présentes: Pôle emploi, MDPH, travailleurs sociaux, médicaux, paramédicaux...
Je suis en train de taper mon compte rendu et j'attends qu'ils mettent le power point sur leur site pour pouvoir avoirun compte rendu complet.
Dès que j'ai toutes les infos je vous mettrai sur le forum le compte rendu.
A bientôt


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Jan 31, 2010 12:25 pm 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Mar 06, 2009 4:43 pm
Messages: 475
Localisation: Bourgogne, Morey - Saint - Denis
Merci beaucoup Marie Laure !

ces éléments nous serons très précieux... Cela nous permet de mieux comprendre certaines choses sans avoir à être présent à chaque conférence...

Merci !

_________________
Sophie épouse de TC viewtopic.php?f=1&t=788&start=0
Modérateur du Forum UNAFTC
présidente de l'AFTC
Union Nat Assoc Familles de Traumatisés crâniens & Cérébro-lésés
http://sophieflu.skyrock.com/
http://www.facebook.com/group.php?gid=102506702654


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Fév 01, 2010 10:38 am 
Hors ligne
Administrateur

Inscription: Lun Oct 30, 2006 9:52 am
Messages: 957
Localisation: (92)
en attendant le Compte-Rendu, je vous transmets déjà le Lien vers le site : http://www.prith-limousin.com/
Vous pouvez y trouver les adresses des ESAT du Limousin, les offres de service de CapEmploi (le lien dirige vers cette page : http://www.capemploi.com/), et plein d'autres infos (très) pratiques sur l'emploi et le retour à l'emploi des personnes handicapées (et cérébro-lésées, en particulier) dans le Limousin !
Merci, Marie-Laure, pour cette information !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Fév 07, 2010 8:14 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Nov 04, 2009 5:33 pm
Messages: 11
Localisation: Limoges
Bonsoir, je n'ai toujours pas le power point de la conférence. C'est dommage car il y a plein d'info.
En attendant je vous mets mon compte rendu qui du coup est incomplet puisqu'il manque les principales infos inscrites sur les power points.
Je ne sais pas si ça vous apportera grand chose de plus par rapport à tout ce que vous savez déjà mais ça peut vous donner une idée de ce qui s'est dit lors de cette formation qui rassemblait divers professionnels.
J'suis désolée c'est un peu long et avec quelques abréviations, mais je ne connais pas d'autres moyens pour joindre ce document.
Bonne lecture +)

CONFERENCE du jeudi 21 janvier – Salle Bertran de Born, CH Esquirol
INTERVENANTS :
● Charmily DVEJE : neuropsychologue
● Jérôme BESSETTE : CESF et Conseiller en Insertion Professionnelle du RTCL
● Dr CARRIERE : Médecine Physique et de Réadaptation, service de psycho-réhabilitation, coordinatrice du RTCL
● Dr DUMOND : Responsable du pôle de psycho-réhabilitation et président de l’ALARC.
● Dr FAYOL : Psychiatre, service de psycho-réhabilitation
● Alexandra RODERICH : Neuropsychologue, service de psycho-réhabilitation
● Hélène SIDO-MAZIERES : Psychologue du travail, RTCL
● Dr NOUAILLE : médecin du travail AIST 87

INTRODUCTION du Dr DUMOND
INTRODUCTION Du Directeur d’Esquirol, Mr PACHECO

1- DES SEQUELLES SPECIFIQUES, UN HANDICAP INVISIBLE : ( Hélène SIDO-MAZIERES et Alexandra RODERICH)

→ Qui peut être concerné par le TC ? Tout le monde.
Principale cause : AVP/ Chute/ Accident sportif.

Qu’est ce qu’un TC ? Choc brutal qui endommage les neurones et axones. Le cerveau frappe la boite crânienne donc séquelles.

Chiffres : Sur 2000 cérébro-lésés : 10% de TC graves.
Soit 200 en Limousin et 80 sur Limoges.

Définition de la gravité du TC :
- grâce au Score de Glasgow.
3 groupes : TC léger : Score de Glasgow › 13
: TC moyen : Score de G entre 9 et 13
: TC grave : Score de G ≤ 8
- grâce à l’amnésie post traumatique qui définit la désorientation, l’incapacité à retenir des éléments…
► entraine des changements, des défaillances temporaires voire des réductions profondes et permanentes.

SCHEMA DE REPERCUSSION : (cf Powerpoint)
☼ Cognitif : ensemble des fonctions intellectuelles.
Séquelles + ou – sévères (vitesse de traitement de l’information, mémoire, concentration, organisation)
☼ Comportement : manifestations observées + désadaptation sociale.
Perturbations des activités (vie quotidienne, relations, vie professionnelle, autonomie..)
☼ Psychique : rupture du trajet de vie, changement brutal (changement de personnalité, sensation d’étrangeté)

Prise de conscience qui entraine une frustration, un isolement.

Troubles les plus fréquents :
► troubles de la vitesse de traitement de l’information :
- souci de la performance, image de soi dévalorisée.
- Il faut donc éviter certains postes professionnels.
► troubles attentionnels :
- Il faut éviter les « open-spaces » car difficultés pour maintenir son attention.
- Aider à sélectionner les informations pertinentes.
FATIGUE : trouble fréquent qui se traduit par une attention diminuée.
Il faut donc essayer de créer des sous tâches successives
- Difficultés en calcul mental : ce qui est invalidant.
Ex : une commerçante qui ne peut pas rendre la monnaie sur une petite somme sans utiliser une calculette. Regard des gens…
► troubles de la mémoire :
3 étapes dans la mémoire : ENCODAGE (traitement de l’info de façon auditive ou visuelle) / STOCKAGE / RECUPERATION
- Troubles de la mémoire à long terme : entraine parfois une impossibilité de reprendre son métier d’avant.
- Préférer donc des « protocoles anciens » et noter les nouveaux protocoles pour que la personne puisse s’y référer si elle rencontre des problèmes de mémoire.
► troubles des fonctions exécutives :
Quand la fonction « habitude » ne nous permet pas de faire face à la situation, les fonctions exécutives se mettent en place.
Ex : préparer un repas, inviter les gens, prévoir quoi faire à manger, faire les courses en fonction des gouts de chacun, accueillir les invités…
- Difficultés de flexibilité :
Ex : un blessé qui a l’habitude de prendre le bus tous les matins pour aller travailler. Si le bus ne passe pas, il ne saura pas comment faire car il a des difficultés à affronter l’inhabituel.
ATTENTION : à ne pas infantiliser la personne quand on lui demande de répéter, reformuler…

Il faut apprendre à la personne à gérer son impulsivité : avec un feed back ou retour sur l’info. Car souvent le blessé rencontre des pertes de convenances sociales : réactions inadaptées (tutoiement facile, remarques non adaptées, familiarité…)

HANDICAP INVISIBLE : donc difficile pour l’entourage qui ne comprend pas ce changement d’attitude.

ANOSOGNOSIE : méconnaissance des troubles, la personne ne se rend pas compte de son handicap.

RETENTISSEMENT PROFESSIONNEL DES SEQUELLES.
Réinsertion professionnel : étape clé car le blessé retrouve sa place d’adulte.
Mais → si réinsertion trop tôt : anosognosie, donc méconnaissance du handicap.
→ si réinsertion trop tard : personne enquistée dans sa situation de handicap.
Donc il faut trouver le bon moment pour proposer une réinsertion professionnelle.

4 étapes :
- Prise de conscience
- Malléabilité
- Système de compensation : au début les professionnels proposent puis petit à petit le blessé trouve lui-même ses propres moyens de compensation.
- Acceptation
Observation de terrain très importante.
PROJETS : reprise sur l’ancien poste (ce qui n’est pas tjs possible)
: reconversion professionnelle : formation / recherche d’emploi
: renonciation à l’emploi.

EMT : Evaluation en Milieu de Travail
UEROS : Unités…

RQ : les personnes ayant de faibles qualifications payent un lourd tribut car le blessé revient à son niveau voire plus bas après un TC. Donc la reconversion est limitée dans ce cas.

INTERVENTION DU Dr NOUAILLE et de Jérôme BESSETTE :
Cas de Mr P.
Visite de pré reprise : envisage le réaménagement du poste ou pas
Visite de reprise : qq jours après la reprise.

2- TROUBLES DU COMPORTEMENT APRES UN TC GRAVE : Jérôme BESSETTE et Dr FAYOL
→ troubles du comportement cache des difficultés neurologiques et psychiques.
- Traumatisme cérébral
- Trauma psychique : fonctionnement antérieur accentué par le TC
Ex : une personne irascible avant le TC sera + coléreuse après. Une personne présentant certains troubles psychiques verra ces troubles accentués suite au TC.
- Trauma environnemental : cercle familial peut être freinant et la société exige aussi beaucoup.

→ cas de Mr TC : TC grave (homme d’environ 30 ans, barman).
GCS : Score de Glasgow APT : Amnésie Post Traumatique
Evaluation en situation se base sur : RTCL, patient, patron, suivi antérieur, observation écologique sur le lieu de travail.

→ cas de Mr CL : TC modéré, homme d’environ 18 ans lycéen.

3- INTERVENTION DE LA DIRECTRICE APAJH SERVICES 87 :
Entreprise adaptée, agrémentée depuis 2009. SARL
Partenariat avec le RTCL pour une complémentarité des dispositifs.

a) Le RTCL transmet des CV à l’APAJH services et fait une synthèse sur le TC.
b) Puis entretien avec la personne en vue d’une mise en situation en emploi ou stage.

4- CONCLUSION
Le service de réhabilitation médecine TC existe depuis 1978. Environ 100 nouveaux TC/an en France.

Le RTCL n’est pas une structure médico-sociale mais une structure de réseaux donc pas d’orientation des blessés par la MDPH. Le blessé peut faire appel au RTCL de lui-même.
Gratuit. Financé par l(URCAM dans le cadre de l’ARS.
La psycho-réhabilitation : est une filière de prise en charge.
Objectif principal : accès à l’autonomie.
Commence en 1978 et est une mission de santé publique.
Le service de psycho-réhabilitation prend à cœur de développer le partenariat.

ALARC : création 1993.
Provoque notion de case management.
1997 : UEROS : pré-orientation spécifique pour les TC : structure médico-sociale qui nécessite une orientation de la MDPH.
2003 : Equipe mobile qui insiste sur l’insertion familiale.
Octobre 2006 : création du RTCL.

Consultations du RTCL proposées au TC et à sa famille.
16000 cas de TC/an en Limousin


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Fév 07, 2010 9:27 pm 
Hors ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Mar 06, 2009 4:43 pm
Messages: 475
Localisation: Bourgogne, Morey - Saint - Denis
Merci beaucoup Marie Laure !
Très intéressant et complet ! J'attend le power point avec impatience ...

Merci en tout cas ! Merci beaucoup !

Nb : c'est possible de m'envoyer ce compte rendu par mail ?
aftc.bourgogne@traumacranien.org
Merci

_________________
Sophie épouse de TC viewtopic.php?f=1&t=788&start=0
Modérateur du Forum UNAFTC
présidente de l'AFTC
Union Nat Assoc Familles de Traumatisés crâniens & Cérébro-lésés
http://sophieflu.skyrock.com/
http://www.facebook.com/group.php?gid=102506702654


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com