Bienvenue sur le Forum de l'UNAFTC

Union Nationale des Associations de Familles de Traumatisés Crâniens
Nous sommes le Jeu Sep 20, 2018 10:34 am

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: Sam Mar 13, 2010 9:45 pm 
Hors ligne

Inscription: Lun Fév 16, 2009 11:31 am
Messages: 12
Bonjour à toutes et à tous,
Peut être certains me connaissent déjà, enfin bon je suis coco, j'ai eu un accident à 8 ans, traumatisme cranien "grave" avec coma pendant 2 ou 3 jours, un peu d'amnésie, soucis de mémoire et perte d'équilibre mais bon rétablissement en quelques mois. Enfin bon j'ai désormais 20 ans, et bon peut être des problèmes de mémoire et concentration, mais que l'on ne peut raccrocher au trauma. Donc voila mon histoire pour commencer...

Désirant depuis quelques temps écrire, l'une de mes "passions" refoulées ces temps-ci, je me suis décidé à partir dans l'aventure, peut être sans lendemain, de la rédaction d'un roman. Cherchant un sujet à la fois interessant et innovant, j'ai pensé au trauma cranien, sujet qui n'est pas vraiment abordé tout les jours que ce soit dans le roman ou dans toute autres formes d'écris.

Voici donc le sujet, basé en parti il est vrai sur ma propre expérience., c'est plus simple. Donc un jeune homme d'environ 20 ans à un terrible accident de voiture suite a la perte du controle de son véhicule. Il passe 2 semaines dans le coma et se réveille dans un monde totalement inconnu, ne reconnaissant pas ses proches, enfin bon comme tout amnésique post-trauma... Donc bon après il va devoir réapprendre à récupérer ses facultés, à vivre le problème de celle non récupéré, de son changement de caractère, et donc du changement des relations avec ses proches, notamment sa copine qui va devoir être présente et apprendre à vivre ou non avec quelqu'un d'un peu différent que celui qu'elle avait aimer Enfin bon tout cela pour créer un passage à vide et faire comprendre aussi un peu que le TC c'est pas joyeux, en essayant tout de même finalement de finir en happy end, que je ne vous dévoilerais pas pour mieux garder le suspense bien sur!

Donc voila, vous avez un peu la trame de cette histoire, or comme vous avez put le voir, le personnage en question n'est quand même pas vraiment moi-même, il a plus de coma et plus de problème de réinsertion que j'en ai eu, et j'ai donc besoin de vos témoignages, je cherche plutôt des témoignages de gens qui ont eu le meme type de trauma que moi, je pense que c'est un trauma frontal, endommageant notamment l'hypophyse et le cervelet,avec pour symptome amnésie et perte d'équilibre, et surement d'autres symptomes auquel j'ai réchapper. Le but de ce livre est d'être cohérent, je ne peux pas affecté mon pauvre TC de tout les symptomes du TC tout de même, un peu d'humanité!

J'aimerais donc, si vous êtes dans ce cas, ou un cas proche, que vous témoignez, a propos de vos symptomes et surtout, très important, des changements que vous remarquer depuis le tc, de votre relation avec les autres, peut etre aussi d'un changement de perception des 5 sens, de votre comportement, ou bien de votre vision du monde... Le but est que je puisse fabriquer un personnage réaliste qui évoluera dans un monde totalement bouleversé après son accident, qui galérera pour retrouver une vie normale, comme bcp de tc. Il est très important pour moi, dans ce roman, de faire partager cet "expérience" au lecteur, de l'emmener, de le toucher. L'un des fils conducteur de l'histoire sera donc la relation avec les autres puisque cet handicap risque de perturbé ce qui nous fait exister, la relation social. En même temps, j'aimerais aussi être assez précis en terme de sensation après le trauma, le narrateur prenant conscience d'avoir réchapper à la mort mais que malgré ces déboire, et bien il se rend compte combien la vie est belle, combien respirer, marcher librement, rire est un cadeau précieux que l'on ignore bien trop souvent.

Enfin bon le but de ce roman est à la fois de choquer le lecteur, de lui faire prendre conscience d'une réalité trop ignoré, mais aussi d'être porteur d'espoir, et qu'à la fin du roman, le lecteur sorte avec le sourire et ce dise que même dans le pire, il y a du bon! :D

Un grand merci à toutes et à tous pour votre aide. En espérant que ce projet puisse aboutir, je vous dis à bientot.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Mar 14, 2010 12:25 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Juin 30, 2009 2:53 pm
Messages: 22
Localisation: bretagne
bonjour coco

tu as un projet ambitieux.
Ces projet nous en sommes capables, nous pouvons les mener à terme (c'est juste une question de temps!) et ça fait vivre...

j'ai décrit mon témoignage dans un petit texte que tu trouveras sur http://wwwcassetete22.com

bon courage

jeanphi


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim Mar 14, 2010 8:40 pm 
Hors ligne
Membre actif

Inscription: Lun Mar 30, 2009 4:35 pm
Messages: 95
Bonsoir Coco,
Ne crois tu pas que pour être cohérent il faut qu'il y ait un ressenti , une possibilité pour le lecteur de s'identifier??Aussi vouloir créer un personnage de toutes pièces, on le ressent ça quand on li un bouquin.
Connais tu Patrick SEGAL? Il a écrit "l'homme qui marchait dans sa tête"(il s'est retrouvé sur un fauteuil roulant aprés avoir pris une balle de revolver). A 24 ans , sportif accompli il est chassé du monde des hommes(ah si les femmes detenaient le pouvoir, ça se passerait pas comme ça :mrgreen: ça c'est moi qui le dit :wink: ) et un an + tard il a décidé de vivre...
Le commentaire sur la derniere page(ce qui generalement nous donne un aperçu de l'histoire et l'envie de la lire dit : "Il raconte la longue marche d'une volonté dont chaque pas est un exploit, P. Segal a su d'instinct que c'est dans la tête que se forgent les victoires... Ce livre est le récit de ce combbat intérieur dont la victoire s'apppelle la joie retrouvée...
Puis "on sort de ces pages un peu ivre a force de recevoir en pleine figure les questions d'un garçon qui vous regarde au fond des yeux et qui interroge...
Medecins, parents, nous tous :"faisons nous vraiment ce qu'il faut pour ceux qui derangent notre univers bien portants? L'étrange rayonnement de cet homme assis nous aidera peut être à recouver le gout oublié des êtres et des choses..."
Si tu veux toucher, susciter l'intérêt des lecteurs pour ton récit à toi,amènes les lecteurs a se poser des questions, a s'informer sur ce mal du TC qui nous ronge mais qui n'est pas insurmontable. Le happy end n'est pas la réinsertion réussi mais l'epanouissement retrouvé dans un équilibre entre handicap, travail, vie sociale, affective ...Et a mon avis l'idéal serait de prendre contact avec une personne TC encore en phase de rééducation mais capable de donner son ressenti, de suivre son parcours ses évolutions, ses réussites, ses découragements...Je ne suis pas passée par là mais j'ai lu un livre qui relate cette rééducation "vers la vie" et ça m'a pris au tripes car c'était un vécu du début jusqu'à lafin et laà y'a forcément beaucoup d'émotions qui se dégagent quand c'est le ressenti entier et du fond du coeur qui ressort.
Si tu veux une cohérence, personnellement je pense que t'informer au mieux sur le TC puis ses séquelles, les facteurs qui influent sur les séquelles, le ressenti de ceux qui entourent le TC.... pourra déjà mieux t'aider a cerner le personnage principal que tu veux créer. Saches qu'il n'y a pas de pauvre TC, le mien n'était que léger ou moyen, qui sait il n'a même pas été pris en compte il y a 20 ans et pourtant je me retrouve avec semble t il autant voir plus de séquelles que tu n'en décris?. Il n'y a pas de norme établi dans ce domaine car des facteurs externes et de vie interviennent pour aggraver ses séquelles parfois. Saches aussi, que mieux vaut gouter la cuisine chinoise que les théories de la médecine chinoise car l'hypophyse est une petite glande dans la tête qui se situe trés prés du tronc cérébral et est reliée a l'hypotalamus(sa copine :mrgreen: )lors du TC elle recoit trés souvent l'onde de choc et son fonctionnement s'en trouve perturbé et comme elle agit(c'est la chef :mrgreen: )sur toutes les autres glandes comme la thyroide par exemple qui permet de réguler la T° du corps et agit aussi sur anxiété, angoisse, emotions d'ou tes peurs. C'est pas l'hypophyse qui a une mémoire mais ton cerveau a gardé une petite place bien au chaud pour le souvenir :evil: du traumatisme de ton accident aussi tu appréhendes les actes qui pourraient te faire avoir mal a nouveau..
Et petit desaccord avec toi :"... ce qui nous fait exister , la relation social :shock: les relations humaines , ok et encore. Je crois, à 38 ans, que ce qui nous fait exister c'est de se construire une personnalité en accord avec celle que la nature nous a donné a la naissance, c'est de vivre ses rêves, ses envies, ses ambitions a soi et pas celles que les autres veulent que l'on vive; le regard positif de ceux qui nous entourent nous fait exister;l'amour et l'affection de nos proches nous fait exister et je dirais que bien au contraire c'est souvent la relation social qui nous empêche d'exister car avec le TC on est différent et dans cette relation sociale souvent on doit le taire pour être acceptés.
Je te souhaite en tout cas de t'épanouir dans cette voie artistique et peut être que si tu prends le temps d'analyser ton propre parcours et la ou il te mène aujourd'hui, si tu réfléchis à ton virage de ressenti plutôt artistique que scientifique(complètement opposé)tu vas découvrir que ça peut être ça aussi la réinsertion, l'happy end et que ton histoire a toi n'est pas sans intérêt, au contraire elle décrit bien ce contraste entre la volonté de reprendre le cours normal de sa vie aprés l'accident et laréalité difficile de ce qui est vraiment réalisable(etudes, travail, vie familiale...)
Bon j'arrête là "mon roman" :mrgreen:
A bientôt
Cathy


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Mar 15, 2010 1:16 am 
Hors ligne

Inscription: Lun Fév 16, 2009 11:31 am
Messages: 12
Bonsoir Cathy
Merci pour ta réponse. Pour le projet du livre, ne t'inquiète pas, pour le moment j'en suis à la phase conception, je commence à organiser les idées, le fil conducteur, sans pour autant m'être arrêter sur quoi que ce soit. Pour le personnage, je ne sais pas encore, disons que je ne peux pas, et ne veux pas, faire une autobiographie, mon tc est trop "léger" et ne vaux franchement pas le coup que je le raconte, hormis des interrogations sur ce que j'aurais été sans le tc, je ne garde presque pas de séquelles officieusement, aucun officiellement... et mon changement de personnalité à été fait à un âge... où l'on change naturellement, donc rien d'exceptionnel!
Je me renseignerais sur les sources que tu m'as proposé, ça pourrait m'aider.
Quand à la happy end dont je parlais, sans la dévoiler si je me souviens bien, en fait ce n'est pas exactement une réinsertion sociale, j'imaginais plus que sa copine malgré sa patience finisse par le quitter (happy, n'est-il pas?) ne supportant pas le changement de personnalité, mais que finalement lui, "débarasser" de ce lien du passé finisse finalement par s'accepter, et pourquoi pas, rencontre une autre tc et qu'ensemble ils compensent leurs "défauts" de tc. Enfin bon je trouve cette fin un peu trop à l'eau de rose, mais bon voila une happy end possible, ne nous leurrons pas, nous ne reviendrons pas à ce que nous aurions dût être, mais acceptons ce que nous sommes désormais et construisons notre avenir en somme...
Quand à la médecine chinoise, ma foi je pense qu'on peut tout de même lui faire en partie confiance, après tout ça ne fait que 2 ou 3 siècles que la Chine pratique la médecine occidentale, peut etre plus efficace mais bon... Quant à la cuisine chinoise, tout dépend de quoi vous parler, attention, n'aller pas me parler de nems ou de sushis, voir même de porc au caramel comme cuisine chinoise, les deux premiers ne sont pas chinois, et le 3eme, loin d'etre un plat traditionnel. En tant que passioné de Chine et ayant vécut quelque temps en chine au milieu de chinois, je suis fortement opposé a la vision française de la cuisine chinoise (qui ne contient globalement pas de chien accesoirement...). Enfin bon je dérive là.
Excuser moi pour l'hypophyse, à vrai dire j'ai dit le premier de la paire qui me venait par la tête puisqu'hypophyse et hypothalamus ne font qu'un dans le complexe hypothalamo-hypophysaire. Enfin bon vu la taille de la bête et en tant que non spécialiste, je dirais que c'est la même chose, au risque de me faire lyncher.
Pour la relation social, c'est simplement que je pense qu'on ne peut pas, ou difficielement se remettre d'un TC seul, l'entourage est très important je pense et à la fois très douloureux car eux on une vision de nous qui n'est plus exact, et peut etre attende des choses que l'on ne peux plus donner. En ce sens, il me parait important de faire mention de l'entourage, et d'évoquer également les sensation et sentiments de l'entourage, car lors du coma notamment et la période post-coma, ceux qui souffre le plus, c'est les proches, comme j'aime le dire, quand j'étais dans le coma, moi j'étais tranquille, pendant que mes parents enchainaient les nuits blanches attendant mon réveil, et après, personellement je n'ai pas eu trop de soucis à re-rentrer dans ma scolarité et est repris, 3 mois après certes (heureusement mon accident fut fin mai...) plus que bien ma scolarité, alors que la plus traumatisé fut ma mère qui a mis plusieurs semaines à reprendre le travail et surtout plusieurs mois pour reprendre le volant. C'est pour ça que je veux évoqier l'entourage, comme soutien mais aussi comme victime indirect du tc.
Quant à mon virage artistique, ce n'en est pas tout à fait un, premièrement car ne m'appelant pas Voltaire ou Rousseau ou je ne sais qui, je ne pense pas avoir une plume suffisament bonne pour vivre de mon "art" (et encore car dire que je fais de l'art a mon niveau est bien trop...) et puis je reste dans une formation et dans un esprit scientifique, simplement je pense qu'il est normal pour tout homme (et femme bien sur) de s'épanouir dans un travail, scientifique, économique, politique... tout ce dont à besoin la société, et en même temps, plutôt que de se coller devant une télé, de développer sa culture artistique, selon les arts qu'il aime, il y a du choix, et pourquoi pas de se faire lui même artiste, bas de gamme pour la plupart d'entre nous, mais le principe même de l'art avant tout est l'auto-satisfaction, le plaisir de s'exprimer, d'exterioriser ses sensation...
Enfin bon tout ça pour dire qu'il se fait tard et que j'ai encore trop parler
A bientot


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Mar 15, 2010 9:48 pm 
Hors ligne
Membre actif
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Déc 25, 2008 10:38 pm
Messages: 179
Localisation: 70
Coco et cathy74,

:( désolée je ne peux pas vous aider... C'est trop médical pour moi ! :)

Par contre coco voilà une petite phrase d'une chanson que j'aime bien :

"Pas besoin de leçons de poésies pour être poète... Il faut tremper sa plume dans son coeur...Pour être un auteur !!!"

amicalement -revelyne-

_________________
Le difficile, ce n'est pas d'obtenir ce que l'on désire, mais d'aimer ce que l'on a obtenu (proverbe Belge)
Au delà de l'extrême TRISTESSE se trouve la JOIE parfaite ! (DOR Georges)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun Mar 15, 2010 11:12 pm 
Hors ligne
Membre actif

Inscription: Lun Mar 30, 2009 4:35 pm
Messages: 95
Bonsoir,
cette citation de Revelyne résume bien mes "quelques" :shock: lignes. Ce qui est dit ou ecrit ou fait avec notre coeur ne peut que toucher le coeur et la sensibilité des autres.Car les vrais emotions, sincères et spontanées qui ressortent d'une histoire, on les ressent de suite.
Merci Revelyne, vous simplifier ma pensée et du coup j espère être mieux comprise :roll: :mrgreen:
Cathy


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu Mar 03, 2011 12:07 pm 
Hors ligne

Inscription: Jeu Mar 03, 2011 11:56 am
Messages: 2
Le coma grave est quand tu as un score glasgow inférieur À 8.
Tu es resté 2 jours dans le coma... Je suis resté 14 jours dans le coma avec un glasgow à 12 et trauma cranien modéré.
Donc dans le cas des trauma craniens il y a de tout. Le plus important est de voir les resultats endocriniens et d´IRM avec epilepsie et autres car si il n´y a rien on a affaire à des discours subjectifs.
Pour écrire un livre essaye de tge baser sur des faits, non des appréciations
Si tu veux des témoignages, fais le moi savoir
A bientot


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com